< actualités

Course d'Eschdorf

06-05-2014

Pour la première année, nous avons franchi la frontière Française pour s’exiler au Luxembourg afin de participer à la course Internationale d’Eschdorf. Cette épreuve est caractérisée par un tracé rapide assez court, la moindre erreur se paye cash au chronomètre. Contrairement aux épreuves Françaises, le classement s’effectue sur le cumul des 2 meilleures des 3 manches de course.

Essais : La température assez basse et l’humidité encore présente rend le bitume glissant, notamment dans les 2 premières épingles. Comme je découvre ce tracé, l’objectif de ces essais est de prendre ses marques, de jauger les réactions de mon sport proto sur ce tracé, prendre des repères de trajectoire, …beaucoup de chose en peu de temps !! Cela dit j’ai un bon feeling et les chronos sont d’emblé corrects.


Course : Je décide de monter mes pneus neufs dès la manche matinale. Malgré le soleil bien présent, la piste est froide n’offrant pas encore un grip optimal. J’ai encore du mal à me libérer sur ces 1.8 kms mais le chrono réalisé me permet de prendre la tête de la course. Cependant, avec le classement au cumul, il faut impérativement faire 2 très bons chronos. Donc pas le choix, il faut donner le maxi tout le temps. Lors de la deuxième manche, très motivé je pars à l’attaque en essayant d’exploiter au mieux le potentiel de ma machine. Un petit excès d’optimisme me cause une légère chaleur dans une courbe rapide, mais peu importe je ne lâche rien. Je coupe la ligne d’arrive en 49’’132,soit le nouveau record de piste ! Content de ma performance je reste quand même craintif car le pilote Suisse Eric BERGUERAND est ultra rapide. 48’’990, nouveau record établi par Eric ! Il ne reste plus qu’une montée (décisive). Me voici au départ derrière le feu tricolore avec l’envie d’améliorer ma performance, mais aussi la crainte de faire une erreur qui me supprimerait tous mes espoirs de victoire. A l’orange j’enclenche mon premier rapport pour prendre un super envol dès qu’il passe au vert. J’essaie de m’appliquer dans mes trajectoires et dans ces virages rapides pour ralentir le moins possible la voiture. En exploitant toute la largeur de la piste, je prends beaucoup de plaisir à piloter ma Norma jusqu’à l’arrêt du chronomètre en 49’’192. Mon sentiment est encore partagé entre la déception de ne pas avoir amélioré, et la satisfaction d’être très constant (2 chronos dans le même dixième). Les minutes d’attente du chrono d’Eric sont interminables … Mais ma régularité va porter ses fruits car Eric n’améliore pas non plus : 49’’369. Je l’emporte donc au cumul pour une avance de 35 millièmes de secondes !!
Bilan : Quelle course !! Eric était le plus rapide, il méritait pour moi la victoire. Ce fût vraiment une belle bagarre palpitante avec ce très sympathique et diablement rapide pilote. Nous avons passé un très beau weekend, la voiture a bien fonctionné et la course

Résultat :
1 - SCHATZ Nicolas  01:38.324
2 - BERGUERAND Eric  01:38.359
3 - PETIT Sébastien  01:41.145
4 - SCHATZ Geoffrey  01:42.027