< actualités

Course de Dunières

25-07-2014

Essais : Avec 3 manches d’essais au programme sur une piste sèche, j’ai avec mon équipe beaucoup travaillé sur les réglages de ma voiture. L’objectif étant de la rendre la plus efficace possible sur cette piste si sinueuse et surtout si glissante. Avec un chrono de 1’01’804 je prends la tête des débats devant Sébastien PETIT et mon frère Geoffrey. Je suis satisfait de ma journée car j’ai de bonnes sensations au volant ma voiture.

Course : La météo l’annonçait et nous l’avons reçue. Une très forte pluie s’est installée toute la journée sans discontinuer. La manche d’essai libre me permet de me rendre compte que les conditions de grip sont très limitées, à l’image d’une voiture en pneus été sur une route complètement enneigée. Beaucoup de tête-à-queue se produisent. Il est temps de se présenter au départ de la 1ère manche de course. L’eau ruissèle sur le tarmac lorsque j’aborde la prégrille. Une fois le feu à l’orange je tente désespérément d’enlever la buée qui a pris place sur ma visière. Coup de la malchance, le « saut » en plastique transparent qui est disposé sur le dessus de la carrosserie est lui aussi immaculé de buée. Je prends le départ alors en ne voyant strictement rien. Impossible de détecter les coulées d’eau, les zones moins mouillées, mes repères de trajectoire, je suis alors monté très prudemment. La moindre maladresse peut être catastrophique tant je n’ai pas de grip. Enfin je rallie la ligne d’arrivée, mon chrono me positionne cinquième général, deuxième de groupe. A noter que dans ces conditions le classement est insolite avec des berlines au milieu des voitures ouvertes. A la redescente, le directeur de course prend la décision d’arrêter la course pour des raisons de sécurité, la course est jouée.

Bilan : Je suis logiquement déçu de ma performance mais surtout frustré de ne pas avoir pu me libérer. Heureusement que j’ai de l’avance au championnat. Je voudrais remercier l’équipe qui a encore effectué un excellent travail, pour eux aussi la météo a compliqué le déroulement du meeting. Enfin je tiens à féliciter le vainqueur, Sébastien PETIT, pour sa performance et sa prise de risque dans ces conditions.

Résultat :
1 Sébastien PETIT (Norma M20 FC V8) 1’22’’480
2 Marcel SAPIN (Mygale F3) à 1’24’’113
3 Nicolas WERVER (Porsche 997 GT3) 1’26’’146
4 Dominique VUILLAUME (Porsche 997 GT3) à 1’27’’174
5 Nicolas SCHATZ (Norma M20 FC V8) 1’27’’709 5

Au championnat :
1 – Nicolas Schatz : 247 pts
2 – Geoffrey Schatz : 210 pts
3 – Sébastien Petit : 195 pts
4 – Alban Thomas : 153 pts
5 – David Guillaumard : 120 pts

Les pilotes du team :
Dommage pour Geoffrey qui fait un résultat blanc suite à un tête-à-queue qui c’est soldé par une petite touchette. Encore une fois, la météo a rendu compliqué cette édition, malgré tout David MEILLON prend une honorable 8ème place des voitures ouvertes. JJ MAITRE n’a pas démérité en testant de nouveaux réglages « pluie ». Fabien BOUDUBAN  quant à lui n’a pas pu prendre le départ en « concurrent ». Il était ouvreur « numéro 0 » et donc non chronométré.