< actualités

Course des Beaujolais Villages

24-06-2015

Essais : Après trois semaines de coupure, la manche d'essais libres m'a permis de me remettre dans le bain. La course de "Marchampt" est toujours aussi complexe. Grosses pointes de vitesses et gros freinages sont au menu, le tout sur une route toujours aussi étroite et à quelques endroits bosselée. Mais quel bonheur de la gravir! J'ai beaucoup travaillé sur mon châssis au fil des montées pour qu'il soit plus confortable à emmener. Et je pointe en tête au terme de cette journée.

Course : Le ciel est bien chargé en ce dimanche matin, il fait lourd mais nous avons bon espoir d'avoir toutes les manches sur le sec. En tous cas j'ai bien l'ambition d'être performant dès la première,alors je chausse mes "bons" pneus. Comme depuis plusieurs années, nous sommes limités en nombre de pneus. Cette ligne du règlement apporte un côté "stratégie" intéressant car il faut utiliser les meilleures gommes au moment le plus opportun. Mais attention sans les détruire, car nous allons les réutiliser sur d'autres meetings. Après des interruptions de course à répétition, me voici enfin sur la ligne de départ. Je cale mon régime moteur à l'optimal et une fois le feu passé au vert je lâche les chevaux! Malgré un léger patinage je prends un super envol et me voici catapulté au freinage de l'épingle gauche. J'essaie d'en ressortir du mieux que je peux et surtout d'optimiser la motricité de ma voiture pour transmettre les 500 purs-sangs au sol. Les enfilades du premier kilomètre sont avalées à pleine vitesse et signe un chrono du premier partiel très favorable. Je ne relâche pas mon effort jusqu'au bout pour claquer le meilleur temps en approchant le record de la piste. Lors de la deuxième manche, la piste semble moins performante. Je réalise le meilleur temps de la manche mais sans améliorer. Enfin me voici placé en prégrille de la dernière ascension. Certes je suis en tête mais la course n'est pas encore gagnée. Je pars le couteau entre les dents et essaie de tirer le meilleur de mon bolide. Repousser les points de freinage, optimiser les trajectoires sont mes objectifs... ce qui se traduit par une amélioration de ma première performance et surtout une super victoire devant Sébastien PETIT et Cyrille FRANTZ !

Bilan : Je suis heureux de cette victoire sur la course la plus proche de la maison. Avec de bonnes sensations dans la voiture, j'ai pris du plaisir à piloter. Je tiens à remercier toute l'équipe pour leur boulot de qualité, mes partenaires et les gens qui se sont déplacés pour nous soutenir.

Résultat :
1 - Nicolas SCHATZ - Norma 20FC V8- 1'30"080
2 - Sébastien PETIT - Norma 20FC V8 - 1'31"571
3 - Cyrille FRANTZ - Norma 20FC V8 - 1'33"883
4 - Geoffrey SCHATZ - Reynard 95D - 1'34"587
5 - Alban THOMAS - Reynard 1KL - 1'36"256

Au Championnat :
1 - Nicolas SCHATZ  - 294 pts
2 - Geoffrey SCHATZ - 225
3 - Sébastien PETIT - 223
4 - Cyrille FRANTZ - 199
5 - David GUILLAUMARD - 105

Les pilotes coachés:

Geoffrey SCHATZ : Geoffrey loupe le podium de peu avec une voiture qui est encore perfectible. Cependant, le comportement de sa F3000 semble s'améliorer.

David MEILLON : Très belle course de David qui au volant de sa nouvelle Norma M20 3L a gagné sa classe de cylindrée dans des chronos très rapides et accroche la 6ème place scratch.

Sarah LOUVET : Après des essais prometteurs, Sarah a réussi à confirmer par une très belle perf à la dernière manche. Elle s'approche de la référence féminine de la catégorie et accroche un podium féminin.

Pascal LEONARD : Nette progression en talonnant le premier des "MitJet" durant tout le meeting.

JP DELROSSO : Une touchette lors de la première manche est venue perturber sa 5ème course au volant de cette Norma 20FC. Cependant grâce au travail de l'équipe, la voiture a été rapidement réparée et Jean Pascal a pu reprendre ses marques.

JJ LOUVET : En nette progression par rapport à la saison dernière, Jean Jacques continue son apprentissage du sport proto.