< actualités

Course du Col St Pierre

25-04-2016

Nous avons démarré sur un rythme soutenu dès le début. Il a fallu travailler tout de suite sur les réglages du nouveau set up 2016.

En effet, la première course du championnat ne s’étant pas déroulée sur le sec, il s’agit encore de la phase de découverte de la voiture dans sa nouvelle configuration. Ce samedi, j ai seulement 2 montées d’essais afin d’adapter et d’optimiser au mieux mon châssis pour ce tracé du Col Saint Pierre, raccourci par rapport aux précédentes éditions.
Malgré un ciel très menaçant, je signe un chrono de 2’19’’562 et nous terminons donc la journée d’essais en tête du classement français, moins d’une demie seconde devant Sébastien Petit.

Dimanche, le réveil est pluvieux. Aucun de mes sites de prévisions météorologiques n’indique la même chose… Il va falloir scruter le ciel sans cesse.
Une accalmie dans le début de matinée nous laisse espérer une meilleure journée. Le choix des pneus slicks est fait par la totalité des concurrents. Mais une fois en pré-grille, une première averse s’abat et trempe la piste en peu de temps. Par soucis de sécurité; la direction de course nous propose de retourner au paddock  changer de gomme.
Malgré l’arrêt de la pluie, la route reste très glissante et piégeuse. Méfiant, je réalise un chrono de 2’44’’035. Cette première montée de la totalité des engagés a duré toute la matinée et même entamé l’après midi. A ce moment là, nous ne savons pas si nous aurons 3 montées.
Par chance, le soleil fait son apparition. Nous avons peu de temps pour travailler sur les autos mais le bitume semble avoir séché. Je prends le départ mais les quelques  plaques d'humidité me poussent à rester vigilant. Je parviens à me placer 1er Français à  0’’139 de Sébastien Petit.
Une troisième montée est maintenue. Au moment de partir en convoi, une énième averse tombe sur Saint Jean du Gard. Dans ces conditions les chronos vont être difficiles à battre. En pré-grille, l’équipe de Simone Faggioli me fait comprendre que la chaussée est excessivement glissante. Je mets peu de temps à m’en rendre compte et finit ma course prudemment.
Non sans mal, la victoire est au bout ! Mais Sébastien Petit est extrêmement proche, la suite de la saison s’annonce musclée…

Associant son talent à son bolide, le sympathique Simone Faggioli remporte le classement Européen de l’épreuve.
Classement Français :
1- SCHATZ Nicolas : 2’19’’056
2- PETIT Sébastien : 2’19’’195  (+0’’139)
3- SCHATZ Geoffrey : 2’21’’562 (+2’’506)
4- THOMAS Alban : 2’24’’018. (+4’’962)
5- GUILLAUMARD David : 2’28’’664. (+9’’608)

 

Pilotes du team :
-Geoffrey enchaîne de très beaux chronos ce week-end couronnés d’un podium scratch. C’est de bonne augure pour la suite.
-Guillaume Veyrat réalise une très belle performance au sein de laclasse Fr en se classant 2ème à moins de 3dixièmes du premier.
-Sarah Louvet se classe 5ème de cette classe et remporte la coupe des dames.
-Jean-Jacques Louvet fait face à une voiture capricieuse l’empêchant de s’exprimer à son volant.
-David Meillon connaît une sortie de route lors de la première montée de course. Il va bien et l’équipe s’affère dors et déjà à la réparation de l’auto pour que nous retrouvions au plus David dans son baquet.