< actualités

Endurance circuit Dijon-Prenois

20-07-2016

Endurance Sport Proto:
Pour la deuxième fois cette saison, le team engage son sport proto Norma M20FC 2L sur une épreuve d'endurance : les 3H de Dijon Prenois. L'équipage est constitué du jeune Pierre Courroye et moi-même. A noter que Pierre n'a jamais effectué de course d'endurance, jamais piloté de sport proto, et enfin jamais roulé sur les 3,8 kms de Dijon Prenois.
Les séances d'essais libres nous ont permis de nous familiariser avec cette piste si rapide mais aussi de nous préparer pour la séance qualificative. On passe les pneus neufs dès le début et je pars à l'attaque pour décrocher un inespéré 1'13"7 qui nous place à la seconde place provisoire. Une belle surprise pour nous de se retrouver sur la première ligne face aux meilleurs de la spécialité.

Course : 3 arrêts minimum obligatoires, je décide de prendre le premier run. Au start, la pression est palpable et je parviens à garder ma deuxième place. Le "pôle man", Dominique Cauvin prend le large alors que les 3ème et 4ème sont menaçant. Alors que je roule au maxi en maintenant mon avance, le safety car entre en piste. Effectivement, une voiture est dans un bac. Il faut sauter sur l'occasion: rentrer au plus vite au stand pour changer de pilote ce qui permettra de moins perdre de temps. Refueling et Pierre s'installe dans l'auto pour repartir pile poil après le temps imparti par le règlement. Avec une constance exemplaire, Pierre effectue une belle prestation et tient le choc face aux sollicitations que nous inflige la Norma. Au bout de 30 minutes, le safety est de nouveau de sortie. Dans l'urgence nous appelons Pierre à la radio pour le faire rentrer et à mon tour de sauter dans le cockpit. Alors que je m'harnache, l'équipe s'emploie pour refueler au plus vite et me revoici en piste! Je pars sur un gros rythme mais plus les tours passent plus je sens une dégradation d'adhérence de l'auto liée à l'usure des pneus. Et pourtant nous sommes toujours deuxième donc il ne faut rien lâcher. Pendant plus d'1 heure, j'enfile les tours le plus vite que je peux en essayant de ne pas commettre de faute et d'être efficace lors des dépassements. A trente minutes de la fin je laisse le volant à Pierre. Après un pit stop impeccable, il repart. Il doit composer avec une voiture devenue compliquée à piloter car les pneus sont vraiment à la corde. Ayant 1 tour d'avance sur le troisième, nous avons préféré conserver nos gommes. Mais voilà, ce dernier est plus rapide que nous il faut donc que Pierre ne fasse pas de faute. En "faisant le job", il coupe la ligne à une magnifique deuxième place au général.


Bravo à l'équipe qui a effectué un travail d'enfer pendant une semaine pour préparer au mieux la voiture, tous les arrêts aux stands se sont passés impeccablement et une stratégie de course au top! Ce fût une expérience fabuleuse!

 


Endurance Berline.
J'étais également de la partie en berline dans le cadre des 4H d'endurance.
N'ayant pas pu faire d'essais libres, je découvre l'auto en qualif qui s'avère correcte mais avec une tendance à être survireuse. Je qualifie malgré tout l'équipage à la sixième place augénéral et deuxième de la catégorie.
Au départ, je prends un très mauvais envol et me retrouve 9ème après le premier virage. Tour après tour, je prends la mesure de la voiture, et au bout de 50 minutes, je me retrouve en tête de la course. Cependant, les pneus avants sont surchauffés, je peine de plus en plus à négocier les courbes et rends la voiture à la deuxième place scratch et premier de la catégorie T3. Les 3 autres heures de courses sont effectuées par Laurent Mayet et Bob Arezina qui se sont partagés le volant. Avec de beaux relais, ils évoluent avec toujours cette difficulté liée à l'usure des pneus dépassant les prévisions du team ce qui va compliquer la stratégie. Nous terminons à la 4ème place de la catégorie T3, avec encore de supers moments passés avec le teaam Turbo 2000.