< actualités

Course de Dunières

25-07-2016

Essais : Malgré une météo très menaçante, nous avons eu toutes nos manches d'essais sur une piste sèche. Au nombre de trois, elles m'ont permis d'adapter au mieux ma voiture à ce tracé si atypique de Dunières. Effectivement, de part son manque de grip mais aussi ses virages techniques, elle se démarque des autres courses. Au début du meeting, les bosses et les irrégularités de la route me gênaient beaucoup et les réactions du châssis étaient plutôt violentes. Après avoir retouché mes réglages, je retrouve une voiture qui me permet de mieux exploiter la puissance et surtout de passer à pleine vitesses les courbes. Je termine cette journée en première position.

Course : La manche matinale est fraîche et sans doute une des meilleures de la journée. Alors, il faut bien faire, d'autant plus que cette course peut être décisive dans l'obtention du titre. N'étant pas un grand calculateur, je ne me suis pas attaché à cette composante. J'aborde toutes les courses avec le même leitmotive : "faire du mieux possible, on fera les comptes à la fin". Toujours est-il que la réalité est bien là, et quoi qu'on dise, il y a une tension supplémentaire. Alors je monte quatre bons pneus, et essaie d'exploiter au mieux le potentiel de ma Norma sur ces 2,28 kms. Effectivement, il est très difficile de se libérer au volant, pour tout vous dire : même en deuxième la voiture patine encore au départ. Il faut alors se concentrer sur la technique de pilotage. Après une belle manche, je m'installe en tête de la course devant mon plus proche outsider Sébastien Petit. Lors de la deuxième, je décide de monter quatre pneus neufs. Motivé à bloc, je prends un super envol et essaie de négocier le mieux possible tous ces enchaînements. Mais attention, il ne faut pas trop en faire sous peine de partir dans d'interminables et inefficaces dérives. J'essaie alors de respecter cette "équation" et parviens à améliorer de quelques dixièmes mon chrono. Enfin pour la dernière, je n'améliore pas, tout comme le deuxième Sébastien Petit. La victoire est acquise, synonyme d'un nouveau titre de Champion de France !

Bilan : Encore une belle course pour nous. L'équipe a su être réactive dans le choix des réglages pour, dès la fin des essais, avoir une voiture équilibrée.
Je suis heureux de cette victoire, et je la dédie à tous les acteurs de l'équipe SCHATZ Compétition. Enfin et surtout, je la dédie à mon équipe de partenaires : ils sont affichés sur ma voiture en grande partie, ils me font confiance et ensemble nous avons accompli une sacré performance : un septième titre consécutif de Champion de France de la Montagne. Bravo et merci à tous !


Résultat final :
1- SCHATZ Nicolas 1’01 ‘’370
2- PETIT Sébastien 1’02’’775    + 01’’405
3- FRANTZ Cyrille 1’04’’596      + 03’’226
4- SCHATZ Geoffrey 1’05’’113  + 03’’743
5- VIELMI Benjamin 1’06’’862  + 05’’492

 

Classement championnat

1- SCHATZ Nicolas 387pts
2-PETIT Sébastien  288 pts
3- SCHATZ Geoffrey 247 pts
4- FRANTZ Cyrille 210 pts
5- GUILLAUMARD David 153 pts

Les pilotes coachés :
Geoffrey SCHATZ : Non loin de Cyrille Frantz à la régulière, Geoffrey a effectué une belle prestation mais encore limité par le manque de grip de sa Reynard.

David Meillon : Malgré un léger accro avec une botte de paille lors de la deuxième manche d'essais, David effectue un retour prometteur avec un bon feeling au volant.

Jean Jacques Louvet : Encore une belle progression par rapport à la saison passée qui est encourageante.

Les "MitJeteurs" : Victoire d'Elies Benbetka devant Jean Michel Lestienne qui, en progression constante, découvrait cette piste.