< actualités

Run 5 ELMS : Spa Francorchamps

01-11-2017

Essais : Avec ses 7 kilomètres, cette piste est juste énormissime. Les célèbres enchaînements du Raidillon, Pouhon, Blanchimont sont extraordinaires et compliqués à négocier. Il faut donc s'armer d'humilité avant d'exploiter à 100% le potentiel de la Norma M30. La bronze test et les essais libres se passent sans encombre. Les chronos sont corrects, et avec mes deux coéquipiers et le staff techniques nous avons effectué un maximum de tests afin d'affiner les réglages.

Qualifications : David Droux est le préposé aux qualifications et en 4 tours, il signe le cinquième chrono, nous partons donc en 3ème ligne.


Course : La stratégie établie par notre ingénieur fait partir Antonin Borga en premier. Celui-ci effectue un magnifique relais en remontant à la troisième place. Au bout d'une heure de course, c'est à moi de sauter le baquet. Nous profitons d'un drapeau jaune pour effectuer ce changement de pilote afin de perdre le moins de temps. Dès que la piste redevient claire, je fais mon maximum pour enfiler les meilleurs chronos possibles. A plus de 270 km/h de pointe, il faut une concentration de tous les instants car la faute peut être très vite commise, surtout qu'il faut composer avec un trafic très dense. Je m'applique à donner le meilleur tout en essayant de conserver la fraicheur de mes pneus, en effet je pars pour 2h non stop ! Cependant cette édition des 4h de Spa s'annonce très agitée avec beaucoup de "safety car" et de "drapeaux jaunes" dûs à des accrochages ou sorties de route. L'équipe a su affiner la stratégie et effectue un arrêt au stand à mi course pour refaire un "splash" en essence. Au bout de 3h de course je remonte jusqu'à la deuxième place, jusqu'au message radio "box/changement de pilote/box". Max (l'ingénieur) me donne l'ordre de rentrer : changement de pilote. Je savoure alors mon dernière tour et ralenti au dernier moment pour entrer dans les stands. A peine la voiture stoppée, je bondis du cockpit pour que David puisse s'installer le plus rapidement possible. Il part sans changer de pneus pour grappiller une poignée de secondes dans les stands. La numéro 7 part à l'attaque et le pilote en veut. Mais on sent sur la fin de course que les pneus accusent le coup. Nous sommes toujours deuxième mais le troisième nous suit avec moins de dix secondes d'écart. Il ne reste que 4 tours, plus de calculs à faire, tout se joue sur la piste. Dans les stands, tout le monde est en apnée. David ne lâche rien jusqu'au drapeau à damier : nous terminons deuxième des LMP3, l'équipe explose de joie !

Bilan : Enfin un résultat à la hauteur de l'équipe ! Nous avons effectué une très belle course, sans grosse faute et la voiture a été fiable. Bravo à l'équipe et à mes deux rapides équipiers, ce podium est juste génial, qui plus est sur un des circuits les plus exigeants.

Prochain rendez-vous : Circuit Portimao au Portugal les 21&22 octobre